Ecrire et publier un roman : parfaire l'accroche
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

Parfaire l’accroche : susciter l’intérêt au maximum

 

Nous avons vu dans un précédent article comment débuter la mise au point de votre accroche. Nous allons maintenant voir comment avoir une accroche définitive et qui remplit bien son rôle.

 

La façon de définir l’accroche : personnage, situation, issue, message ou leçon

Présentez le personnage principal. Indiquez la situation dans laquelle elle se trouve. Racontez brièvement l’issue et exprimez un message ou une leçon à tirer pour le héros (ou pour le lecteur).

Pour la même formule, vous pouvez aussi mettre en avant le héros et une situation dramatique, mettre des détails pour le contexte (âge, lieu, époque, …) et insister sur ce que le roman met en avant.

Donnez l’âge, le caractère principal et le rôle du personnage principal dans l’accroche (cela peut être aussi un groupe composé de plusieurs personnages).

Le lieu où se déroule l’action doit être aussi mentionné dans l’accroche si cela aide le contexte de l’histoire. Par exemple : le nom d’une ville (Paris, New York, …), ou juste « ghetto », lycée, … De même pour l’époque (19ème siècle, années 60, au cours de la deuxième guerre mondiale, …).

Par exemple : Joe, un jeune lycéen de 16 ans et peu courageux apprend à surmonter sa peur en se trouvant accidentellement confronté à une bande de voyous dans un ghetto où règne le crime.

Un exemple où l’époque est cruciale pour le contexte de l’histoire : Alfred, juif et père d’une famille de 3 enfants affronte avec sa famille les pires épreuves pendant une traversée de l’Europe en pleine deuxième guerre mondiale.

 

 

« Choisissez judicieusement les mots de votre accroche »


Reflétez le ton de votre roman pour les mots qui composent votre accroche.

Pour notre premier exemple ci-dessus, l’histoire met en scène un adolescent de 16 ans et un ghetto. Le ton est donc plutôt dur, sanglant, cru, et violent. Votre vocabulaire peut donc comprendre par exemple : voyous, paumés, descendre, etc. 

Evaluez une dernière fois la « vendabilité » de votre histoire une fois que vous avez votre accroche définitive. Offrez-vous vraiment quelque chose d’original, de nouveau et de différent ?



Posté le 15 Septembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves