Ecrire un roman - ne racontez pas, montrez
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« Ne dites jamais au lecteur comment un personnage se sent »

 

L’auteur ne doit jamais oublier le principe « Ne racontez pas, montrez ». Vous devez apprendre à bien faire la différence entre « raconter » ce qui se passe, et « montrer » ce qui se passe.

 

Ce n’est peut-être pas très évident surtout quand il s’agit de porter les émotions et les sentiments des personnages au lecteur. Il est très tentant d’écrire par exemple « Robert se sent mal », ou « elle est toute triste ». Bien sûr, il y aura peut-être des cas où vous ne pourrez pas faire autrement, mais il faut éviter de le faire autant que possible.

 

Montrer ce qui se passe, c’est comme si les yeux du lecteur voient bien la scène. Vous lui décrivez seulement ce qui se passe : les gestes, les actions, les paroles, les mouvements, … Et vous vous gardez bien de donner votre interprétation des faits.

 

Par exemple, au lieu de dire « Robert est furieux », vous pouvez écrire : « Robert n’arrivait plus à articuler un mot. Il fulminait. D’un coup de poing plein de rage, il martelait la petite table de bois. « Aaaahh je vais l’étriper, ce vaurien ! ».

 

Comme vous pouvez le constater, cela ajoute plus de profondeur, plus de richesse et plus d’intensité à la scène. Et le lecteur est bien plus impliqué et en tire plus de plaisir. Alors que lire tout simplement « il est furieux » est extrêmement ennuyeux et plat.

 

 

« N’interrompez pas la succession d’évènements »

 

Nous avons vu dans le précédent article les histoires qui se centrent principalement sur les émotions et les sentiments d’un personnage. L’accent est mis sur comment le héros se sent par rapport à ce qui se passe autour de lui.

 

Ces histoires sont peut-être moins amusantes à lire pour certains lecteurs (probablement ceux qui sont les plus férus d’action), mais elles ont le mérite d’inciter à la réflexion, à l’empathie ou à la prise de conscience.

 

Une remarque pour ce genre d’histoire : si vous en écrivez une, rendez-la plus « vivante » en n’arrêtant pas (ou pas pendant trop longtemps) la succession d’évènements se produisant l’un après l’autre. Cela se rapproche un peu de la façon d’écrire de l’action pure, mais la différence c’est que vous vous concentrez plus sur ce qui se passe dans la tête (et dans le cœur) du personnage.



Posté le 03 Novembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves