Ecrire un roman - créer la tension
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

Mettre de la tension dans l’histoire

 

Rassurez-vous, il ne s’agit pas de la tension artérielle du lecteur ! La tension dont on parle ici est l’envie intense chez le lecteur de connaître absolument la suite de la partie de l’histoire qu’il lit à un moment donné.

 

C’est ce qui fait qu’un lecteur peut finir un roman en une soirée ou en un week-end. Ou encore que l’histoire ne quitte plus ses pensées à tel point qu’il a toujours envie de retourner lire le livre à chaque fois qu’il en a l’occasion. Plus de tension fait que le lecteur ne veut plus refermer le livre.

 

L’auteur doit savoir créer, manipuler et accroître cette tension. C’est ce qui donne aussi du plaisir à la lecture. Cela implique le lecteur à un niveau très élevé qu’il peut ne plus se reconnaître lui-même. Vous lui donnez une passion dévorante, et pour son plus grand plaisir.

 

 

« Pour l’histoire : augmentez les enjeux pour augmenter également la tension »

 

Plus les conséquences peuvent être désastreuses pour les personnages en cas d’échec, et plus les chances de réussite sont minces, et plus le héros peut perdre gros, que la tension devient plus intense chez le lecteur. La recette est vieille comme le monde, mais elle est toujours d’une efficacité inébranlable.

 

Essayez d’appliquer cette formule autant que possible dans votre histoire. Si vous écrivez une série, chaque épisode doit suivre le même principe. Suivez une ligne montante tout au cours de l’histoire : augmentez constamment les enjeux, ne les réduisez jamais.

 

Mettez la pression sur le héros et chez les protagonistes de l’histoire. Ils doivent avoir à la fois peur de ce qui arrivera en cas d’échec et aussi ne pas pouvoir accepter de ne rien tenter. Forcez les personnages à prendre des décisions, quitte à en prendre des mauvaises. Forcez-les à avancer, rendez l’immobilisme insupportable pour eux.

 

Rendez les obstacles plus grands et plus difficiles à surmonter à tel point que cela paraît impossible de réussir. Rendez les circonstances aussi défavorables que vous pourriez imaginer. Et le lecteur n’aura plus de cesse de vouloir connaître la suite. 



Posté le 17 Novembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves