Ecrire un roman - les transitions
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« Fixez un objectif secondaire à atteindre dans chaque chapitre »

 

C’est un bon moyen pour l’auteur de concevoir les chapitres de son œuvre. Chaque chapitre doit comporter une sorte de « mini-objectif » que le héros poursuit uniquement tout au long de ce chapitre.

 

Bien sûr, il ne s’agit pas d’avoir quelque chose qui n’a aucune relation avec l’intrigue principale. Au contraire, ce qui est raconté dans chaque chapitre doit être une partie importante de l’histoire. Et le « mini-objectif » que le héros atteint (ou pas) est une chose qui contribue à la résolution du conflit principal.

 

 

« Les transitions entre les scènes »

 

Les transitions sont les passages (phrase, paragraphe) qui relient les scènes entre eux. Rappelons qu’une scène est la subdivision la plus petite qu’on trouve dans l’histoire et qui résulte en une situation. Pour faire simple, disons qu’une scène se définit en une situation donnée résultante d’une action d’un ou plusieurs personnages devant un conflit ou un problème existant.

 

Les transitions établissent le lien entre ce qui s’est passé et ce qui va se passer. Les transitions ne doivent pas être trop longues (vous n’y racontez rien de nouveau) et surtout, elles doivent vraiment « couler » de source. C’est-à-dire que l’enchaînement doit être naturel, logique et non pas « tiré par les cheveux ».

 

Par exemple : nous avons 2 scènes qui se suivent et la première raconte la discussion entre 2 personnages, la seconde raconte qu’après la discussion, un des personnages s’est mis en colère et est entré dans une violente dispute avec un troisième personnage.

 

Un exemple de transition qu’on pourrait avoir sur ces scènes peut être : « Michel fût abasourdi par ce qu’il venait d’entendre. Rouge de colère, il se leva sans plus dire un mots, et sortit de la salle de séjour pour chercher Marie ».

 

Si vraiment 2 scènes qui se suivent n’ont aucun lien logique et donc aucun enchaînement possible, vous pouvez simplement utiliser un trait qui les sépare (par exemple : --------x---------). Pour les chapitres, évidemment, on passe vraiment à une nouvelle partie de l’histoire, donc les transitions ne s’imposent pas.

 



Posté le 04 Décembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves