Ecrire un roman - les flashbacks
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

Les « retours en arrière » ou « flashbacks »

 

Les flashbacks sont des « morceaux » de l’histoire, qui peuvent s’être déroulés même avant le début du livre, et que l’auteur rappelle dans une scène ou un chapitre. Généralement les flashbacks sont utilisés pour aider le lecteur dans la compréhension de l’histoire.

 

Toutefois, les flashbacks peuvent gravement nuire à la lecture. Ils présentent des inconvénients qui, si vous n’en êtes pas conscient, peuvent perturber énormément le lecteur, et rendre la lecture pénible.

 

 

« Les flashbacks tuent toute tension en interrompant le déroulement de l’histoire »

 

Il faut savoir que retourner brusquement en arrière tue le suspens et stoppe net le flot des évènements dans la tête du lecteur. Il peut ainsi se sentir un peu déçu (en ayant vraiment envie de connaître la suite), ou encore confus (il risque de ne pas comprendre la cause de la manœuvre).

 

« Les flashbacks perturbent l’implication – ou l’immersion – du lecteur »

 

Les flashbacks éliminent carrément les émotions et les sentiments éprouvés par le lecteur, émotions et sentiments que la lecture a développé en lui de page en page. Et il n’est pas vraiment évident de le faire revenir à ce point par la suite.

 

Bref, les flashbacks « donnent vraiment une chance » au lecteur de « décrocher » du livre, et par la même occasion, de le refermer.

 

« N’utilisez les flashbacks qu’en dernier recours »

 

Si vraiment vous ne trouvez aucun autre moyen pour aider le lecteur à comprendre l’histoire, alors là, oui, utilisez les flashbacks, tout en prenant les précautions nécessaires liées à leurs inconvénients.

 

« Les flashbacks doivent être courts et brefs, et ne se concentrer que sur l’essentiel »

 

Evitez de rallonger ou d’y mettre tout ce qui n’est pas absolument nécessaire. Faites replonger le lecteur dans la suite de l’histoire aussi tôt que possible. Passez juste très rapidement sur les flashbacks.  



Posté le 24 Novembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves