Créer un personnage de roman : les personnages secondaires
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

Les personnages secondaires (suite)

 

« Utilisez les personnages secondaires pour montrer des traits du héros »

 

Dans la fiction, vous devez toujours suivre la règle « montrez toujours, ne racontez jamais ». Ce qui veut dire que vous montrez juste les faits, et laisser le lecteur faire l’interprétation. Vous ne devez jamais dire (ou faire lire) au lecteur une interprétation préalablement établie.

 

Par exemple, si un personnage est arrogant, n’écrivez pas « Joe est arrogant ». C’est une interprétation préalablement établie et le lecteur n’est juste à ce moment qu’un « récepteur » passif. Ce que vous devez faire, c’est de raconter un fait, un évènement, une situation et des dialogues qui montrent que Joe est arrogant. Et c’est au lecteur d’interpréter et de conclure sur ce récit.

 

Mais revenons aux personnages secondaires : utilisez ce principe du « montrez toujours, ne racontez jamais » pour montrer des traits de caractère du héros en utilisant les personnages secondaires. Par exemple, pour montrer que le héros est une personne courageuse, vous pouvez avoir son ami (le personnage secondaire) qui lui demande de faire une chose dangereuse pour une raison importante. Et qu’il accepte de faire, évidemment.

 

 

« Les personnages secondaires ont aussi des buts »

 

N’oubliez (et ne négligez) jamais que vos personnages secondaires doivent aussi avoir des objectifs, et que cela influe aussi sur l’histoire. Même si vos personnages secondaires partagent l’objectif du héros ou d’un personnage principal, ils doivent aussi agir suivant leurs propres buts.

 

C’est ce qui permet aussi d’enrichir l’histoire et d’avoir des personnages plus complexes, donc plus intéressants. Quand vos personnages poursuivent des buts différents, cela les mène à faire des compromis les uns envers les autres, ou même à prendre des chemins séparés, voire opposés. Le résultat, c’est que cela vous aide à élaborer des issues imprévisibles et à surprendre le lecteur (ce qui est encore mieux pour l’histoire). 



Posté le 26 Septembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves