Ecrire un roman - 2 types d'histoire et comment les raconter
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« Les différences entre écrire en se centrant sur l’intrigue et écrire en se centrant sur un personnage »

 

Pour raconter une histoire, vous avez le choix entre ces 2 façons de le faire. Bien sûr, cela dépend aussi de comment est histoire que vous voulez raconter. L’auteur est aussi libre d’expérimenter toutes les possibilités qui s’offrent à lui (même celles qui semblent les plus inadaptées), peut-être qu’il pourrait en tirer des choses intéressantes et originales.

 

 

« Raconter une histoire en se centrant sur l’intrigue »

 

Si votre histoire met les actions en avant et que le déroulement suit un rythme plutôt soutenu, c’est que vous mettez probablement l’intrigue en avant. Si en plus l’objectif du héros ou des personnages principaux est clairement défini et que l’histoire se penche beaucoup sur la quête de cet objectif, alors concentrez la majeure partie du récit sur l’intrigue.

 

Les genres qui se prêtent à cette méthode d’écriture sont principalement les romans d’aventure, le genre fantastique, les mystères, thriller et les romans policiers.

 

« Ecrire en se centrant sur un personnage »

 

Pour les histoires écrites de cette manière, les actions sont mises au second plan et le rythme de l’histoire est plutôt lent. L’accent est mis sur les émotions et les sentiments du héros, sur son évolution ou son développement psychologique.

 

Les objectifs du héros peuvent être flous, ou encore ils apparaissent de temps en temps pour s’effacer et réapparaître à d’autres moments. Les agissements du héros peuvent des fois montrer la poursuite d’un objectif, et des fois montrer ses réactions en relation avec ses sentiments intérieurs. Bref, il s’agit ici de faire plutôt sentir des émotions au lecteur et le faire réfléchir sur des faits et des évènements que de simplement le divertir.

 

Les genres qui se prêtent à cette façon d’écrire sont par exemple les romans qui abordent les cas sociaux : problèmes de l’enfance, les crises d’adolescence, les relations (familles séparées, problèmes de couple, les différences de culture …), la toxicomanie, les inégalités sociales, …



Posté le 23 Novembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves