Les personnages de roman : les antagonistes
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

Les antagonistes

 

On les appele aussi « les méchants de l’histoire ». Mais à vrai dire, ce terme n’est pas vraiment adéquat puisque « ces méchants » ne sont pas toujours forcément méchants au sens propre du terme. Ils créent juste une situation de conflit avec le héros ou les personnages principaux.

 

 

Un antagoniste n’est pas toujours une personne (ou un groupe de personnes) qui s’oppose à une autre (ou à un autre groupe). L’antagoniste peut être une institution (par exemple : l’école, prise comme une entité au sein de l’histoire, qui crée des problèmes dans la vie d’un étudiant - qui est le héros).

 

L’antagoniste peut aussi être un ensemble regroupant des personnages, un parcours, des lieux, … Comme la quête de Frodon et Sam dans le Seigneur des Anneaux. Le héros n’affronte pas seulement des ennemis sous forme de personnes, il affronte aussi des lieux hostiles, et même un objet maléfique dont il ne peut se défaire.

 

L’antagoniste peut aussi être tout simplement un rival – qui ne veut pas particulièrement du mal au héros – mais qui simplement convoite la même chose (comme gagner à un concours, par exemple). Même un ami ou une personne proche du héros peut être un antagoniste (un parent, un frère, une sœur, …) par leurs actions, dont le but n’est pas de faire du mal, mais surtout à cause d’une différence d’opinion ou de point de vue.

 

« Les antagonistes ont leurs objectifs, leurs rêves et aspirations, et sont en même temps conflictuels »

 

Tout comme le héros, l’antagoniste doit avoir aussi un objectif qu’il s’efforce de poursuivre et qui le met sur le chemin du héros (ou inversement, le héros se met sur son chemin, ce qui est à peu près la même chose).

 

Les désirs de l’antagoniste doivent être aussi forts que ceux du héros pour qu’il agisse avec fermeté dans la poursuite de son but. En outre, les meilleurs antagonistes (dans le cas des personnages) sont souvent ceux qui sont victimes de complexes conflits intérieurs. Ils sont sans cesse tiraillés entre le désir d’atteindre leur objectif et les actes qu’ils doivent accomplir pour y arriver. 



Posté le 21 Octobre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves