Conseil pour écrire un roman : les 3 parties d'une histoire
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

Les 3 parties d’une histoire

 

Toutes les histoires se divisent en 3 parties (et de même pour les épisodes d’une série). Quand vous écrivez et que vous établissez un scénario, prendre en compte les 3 majeures parties de l’histoire vous aide à « planifier » le tout, et éventuellement aide aussi pour les modifications et améliorations futures.

 

 

-  Le début : présentation du conflit et de l’objectif du héros.

Il s’agit ici du conflit principal, ou aussi le conflit le plus important et le plus difficile à résoudre. Vous pouvez avoir beaucoup d’autres conflits dans l’histoire. Ces autres conflits peuvent se rattacher au conflit principal ou encore peuvent aussi ne pas concerner ce dernier.

En ce qui concerne l’objectif, il y a aussi l’objectif principal pour le héros (par exemple – le plus fréquemment rencontré – vaincre son ennemi). Cet objectif peut aussi se subdiviser en plusieurs « sous-objectifs » qui constituent des étapes pour l’accomplissement de l’objectif principal.

 

- Le « milieu » de l’histoire : c’est la partie de l’histoire où les enjeux et la tension montent continuellement et progressivement pour atteindre un sommet marquant le point ultime du conflit.

Pour l’auteur, l’important ici est de donner des défis de taille à relever pour le héros. L’auteur doit le forcer à miser gros. Il ne s’agit pas de lui donner des capacités ou des compétences hors du commun mais bel et bien de lui apprendre à se dépasser et à utiliser son potentiel au maximum.

 

- La fin ou le dénouement : ici le conflit est résolu et l’objectif est atteint pour le héros. Toutefois, une histoire peut très bien ne pas avoir une fin « heureuse » ou que le conflit est bien résolu mais engendre un autre.

Mais même si la fin n’est pas heureuse, il doit toujours y avoir de quoi tirer satisfaction pour le héros. Ou encore il peut avoir appris à voir les choses sous un autre angle. 



Posté le 02 Septembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves