Ecrire un roman : le narrateur faillible
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« Le narrateur faillible »

 

Revenons un peu sur la narration sur notre présent article. Ce que nous allons voir maintenant est un variant de ce narrateur omniscient : le narrateur faillible.

 

Le narrateur faillible est un narrateur qui ne rapporte pas tous les évènements (ou en quelque sorte « cache » une ou des parties des choses). Ou encore c’est un narrateur qui déroute le lecteur en ne rapportant pas la vérité exacte.

 

Bien qu’on ne rencontre pas souvent ce type de narrateur dans la littérature, l’utiliser peut être intéressant. En effet, le narrateur faillible pousse le lecteur à s’interroger à quel point ce qu’il lit reflète ce qui se passe vraiment. Le lecteur apprécie les challenges, à condition bien sûr que ce n’est pas excessivement difficile, comme battre un champion du monde aux échecs.

 

Encore ici, il appartient à l’auteur de s’essayer à ce narrateur faillible pour voir si cela l’attire. Et après de voir également si c’est une voie intéressante à explorer.

 

 

« Recommandations pour l’usage de plusieurs narrateurs (ou plusieurs voix narratives) »

 

Il est certainement important de faire quelques recommandations sur cette pratique. En effet, selon certains auteurs, cette façon de faire prête à confusion et demande beaucoup d’effort au lecteur.

 

C’est vrai que suivre les chemins de chaque personnage de l’histoire peut être un gros challenge, mais cela peut être intéressant aussi car cela enrichit l’expérience de lecture. Vous pouvez rapporter les mêmes évènements selon différents points de vue, et pouvoir bien exposer les différences sans avoir un personnage qui déforme la vérité.

 

  • Séparez de façon bien distincte chaque changement de narrateur : ne changez de voix narrative qu’à la fin d’un chapitre, d’un paragraphe, ou au pire d’une scène.

     
  • Différenciez bien les voix narratives : adoptez un style, une façon de parler, une personnalité, un vocabulaire (le choix des mots) bien propres à chaque narrateur. Entre 2 personnages qui parlent à peu près de la même façon, ne prenez qu’un seul pour être un narrateur.

     
  • Assurez-vous que chaque narrateur apporte quelque chose que n’apportent pas les autres : ceci concerne l’histoire elle-même. Vous n’avez pas besoin de plusieurs narrateurs pour raconter les faits d’un même point de vue ou de points de vue similaires. Exposez bien les contrastes. C’est sur ce point que la décision d’avoir plusieurs voix narratives peut être soutenue ou abandonnée.


Posté le 01 Février 2016

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves