Ecrire un roman - finir l'histoire
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

La fin, le message et le respect de l’audience

 

« Envisagez plusieurs façons de finir votre histoire »

 

Selon les inspirations, l’auteur peut hésiter entre mettre une fin heureuse ou une qui ne l’est pas. Le choix vous appartient, et à vous de trouvez la meilleure façon de terminer votre livre.

 

Notez quand même qu’il y a des lecteurs qui apprécient les fins heureuses. Ils s’y attendent et avoir le contraire va évidemment donc leurs déplaire. Il peut y avoir un risque pour l’auteur si le lecteur associe ce déplaisir avec lui.

 

Ce que vous devez absolument faire – que vous choisissez une fin heureuse ou non – c’est de montrer une évolution (ou une maturation) chez vos personnages, surtout chez les personnages principaux comme le héros. Par exemple, vous pouvez finir l’histoire sur un drame (une fin malheureuse, bien évidemment), mais auquel l’héros ne réagirait plus de la même façon que si c’était au début du livre.

 

Cherchez donc plusieurs possibilités de terminer votre histoire et après choisissez celle qui est la plus intéressante. N’hésitez pas à explorer, c’est là aussi le travail d’un auteur !

 

 

« Ne prêchez pas »

 

Une histoire est bien plus intéressante si elle véhicule un message à transmettre subtilement au lecteur. Un livre peut ainsi à la fois divertir et éduquer, ou véhiculer une idée que le lecteur a le choix d’accepter ou non.

 

Mais un roman n’est et ne doit absolument pas être un outil de propagande, sinon l’auteur en fera les frais. Plus le message est subtil, mieux c’est. Ce sont les personnages, l’intrigue et les évènements qui sont vos moyens pour transmettre le message. Et laissez le lecteur interpréter le livre comme bon lui semble. Ne lui enlevez pas ce plaisir.

 

« Respectez votre audience »

 

Vos lecteurs sont des personnes intelligentes. Il est donc inutile de leurs expliquer ce qui n’a pas besoin d’être expliqué – ou encore de rendre crédible ce qui ne peut pas l’être.

 

Si vous écrivez dans le genre science-fiction ou fantastique, par exemple, vous créez des mondes imaginaires loin de ce qui existe réellement. Au lieu d’exposer cela « sèchement » au lecteur, suscitez plutôt son imagination, faites-le rêver. Faites-le s’interroger « et si vraiment cela existait réellement ? »



Posté le 29 Octobre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves