Ecrire un roman : le temps et les personnages
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« L’influence du temps sur les personnages »

 

Pour un meilleur réalisme, il est important de noter que les personnes se comportent différemment à chaque intervalle de temps d’une journée (à l’aube, le matin, l’après-midi, le soir ou la nuit), des jours de la semaine (jour ouvré ou week-end), des mois, de la saison, …

 

Le choix de l’auteur sur le moment du déroulement de l’action influence énormément sur comment les personnages réagissent, qu’est-ce qu’ils font et pourquoi ils réagissent. Le niveau d’énergie et l’humeur varient en fonction de chaque période de la journée. Le matin, on est généralement frais et vigoureux (sauf si on n’a pas dormi de la nuit), et le soir, on est plus ou moins fatigué et d’humeur à ne vouloir rien faire.

 

Même chose aussi si on prend par exemple les jours ouvrés (où on travaille) et le week-end : en fin de semaine, les gens sont plus détendus, d’humeur à s’amuser et à faire la fête. Au cours de la semaine, on est plus stressé, plus pressé et d’humeur moins joyeuse.

 

Ces circonstances sur le temps et la période peuvent aussi être utilisées par l’auteur pour façonner son histoire. Ou du moins aider à diriger l’histoire vers une certaine direction. Par exemple : une histoire qui se passe en plein hiver où on voit les personnages se rapprocher, à devenir plus intimes et favorables à l’entraide, comme si les dures conditions hivernales poussent à unir les forces pour se protéger des effets de la nature.

 

 

« Mettez les personnages hors de leur zone de confort »

 

L’auteur peut aussi « jouer » avec le moment ou la période pour révéler les personnages (l’intrigue ou le conflit principal le fait également, mais cela constitue donc un « plus » sur ce point).

 

Par exemple : mettre un jeune garçon qui a toujours passé l’hiver bien au chaud dans son doux foyer dans une expédition imprévue en pleine montagne. Il doit non seulement affronter le froid permanent mais surtout que la météo est la dernière chose qu’il a à craindre. 



Posté le 30 Janvier 2016

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves