Ecrire un roman - les épilogues
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« L’épilogue peut détruire le sentiment de satisfaction chez le  lecteur en mettant un nouveau problème (ou un nouveau conflit) en vue »

 

Puisque l’épilogue est vraiment une partie à part dans le livre, l’auteur peut y mettre ce qu’il veut, y compris soulever un nouveau conflit (qu’on ne racontera plus dans le même livre, évidemment).

 

Pour une série, c’est une incitation – efficace, bien sûr – pour aller voir l’épisode suivant. Mais si l’histoire du livre s’arrête bel et bien là, l’auteur doit être bien conscient qu’il risque de laisser un goût amer au lecteur et qu’il lui faut bien réfléchir si c’est vraiment ce qu’il veut.

 

 

« L’épilogue doit être court : de préférence juste une scène ou un court chapitre »

 

Un épilogue qui comprend encore une succession d’évènements ou d’actions n’en est plus un. Le héros et les personnages sont déjà passés par le point culminant du livre et il est maintenant temps de se reposer – ou de passer à autre chose. Et le point plus important : vous êtes arrivé au terme de l’histoire, ou plus clairement, vous n’avez plus rien – et ne devez plus avoir – à raconter.

 

« Un classique de l’épilogue : ce que chaque personnage est devenu »

 

Pour citer encore notre exemple favori, Harry Potter, l’épilogue de la célèbre série suit ce « classique » : Harry et ses amis Ron et Hermione, des années plus tard après les évènements du dernier chapitre sont tous devenus adultes et accompagnent leurs enfants qui vont entrer à leur tour à l’école des sorciers.

 

Certains lecteurs aiment aussi savoir ce que chaque personnage est devenu, surtout après des aventures hors du commun où presque personne n’en sort en étant le même qu’avant. Pour le cas de l’épilogue d’Harry Potter, on peut supposer aussi que l’auteur a pu avoir en tête de reprendre un jour l’histoire, avec les progénitures des personnages comme héros de ce prochain livre.



Posté le 28 Novembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves