Personnages de roman : créer les antagonistes
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« Essayez de créer des antagonistes avec des personnalités intéressantes »

 

Le fait de travailler beaucoup sur vos personnages a pour finalité d’augmenter considérablement le plaisir de la lecture. Au final, si vous avez bien fait votre travail, chacun de vos personnages peut même en lui seul constituer une véritable histoire à part. Cela enrichit le récit, et rehausse la qualité de l’ouvrage.

 

Attardez-vous donc autant que nécessaire pour créer des antagonistes avec des personnalités intrigantes. Les antagonistes ne sont plus seulement là pour être des adversaires ou se dresser sur le chemin du héros. Ils sont également là pour soulever d’autres questions parfois difficiles, inciter le lecteur à voir et à réfléchir sur certaines choses.

 

Le meilleur c’est quand cela devient vraiment difficile de juger un « méchant » ou un antagoniste. Si ce dernier a juste une personnalité simpliste et fait du mal pour le plaisir, il est facile de le juger et de le condamner. Mais si le lecteur parvient à le comprendre et comprend du même coup le pourquoi de ses agissements, là, la question reste ouverte et le livre ouvre la voie à de nouvelles interrogations.

 

 

« Montrez ce qui est bon chez l’antagoniste »

 

Et ce qui précède nous amène sur ce point : avoir quelqu’un qui est totalement bon, avec aucune zone d’ombre n’est pas crédible ni réaliste. Dans le même ordre, même la personne la plus mauvaise qui existe doit avoir au moins une qualité, aussi minime soit-elle.

 

Il est intéressant pour un auteur et pour son livre de jouer sur ce qu’il y a de bon chez les antagonistes pour enrichir et ajouter de la profondeur à l’histoire. Cela ajoute aussi l’élément de surprise pour le lecteur : ce dernier s’attend à ce que l’antagoniste agit toujours pour un but néfaste. Le surprendre sur ce point va attiser sa curiosité et augmenter son intérêt pour la suite.

 

  



Posté le 24 Octobre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves