Ecrire un roman - les chapitres
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

Ecrire les chapitres

 

Il y a plusieurs façons de concevoir les chapitres d’un roman. Le plus important c’est de bien marquer les multiples parties de l’histoire par sa subdivision en chapitres. Les « arrêts » entre les chapitres permettent aussi au lecteur de pouvoir « respirer » un peu dans le feu de l’action, mais ne doivent pas pour autant faire baisser la tension.

 

Un chapitre peut être constitué d’un seul évènement raconté du début jusqu’à la fin. D’ailleurs c’est aussi ce qu’il a de plus évident pour le lecteur. Mais il n’y a pas de règles strictes sur le sujet. Un chapitre peut aussi être composé de plusieurs scènes (ou plusieurs évènements) qui contribuent à l’achèvement de la finalité du chapitre.

 

 

« La finalité d’un chapitre : un mini-objectif à atteindre pour l’avancement de l’histoire »

 

On peut donc arranger un chapitre dans le but d’atteindre un avancement précis dans le déroulement de l’histoire. La situation à la fin du chapitre contribue évidemment à la résolution (ou à une plus grande complication) du conflit principal.  

 

Par exemple : supposons qu’on a l’histoire d’un héros dont l’objectif principal est d’atteindre un lieu. Pour cela il doit traverser plusieurs contrées hostiles et parfois même vraiment dangereuses. On peut accorder un chapitre entier à la traversée d’une montagne où il a à faire face à plusieurs situations, et on termine le chapitre quand il sort enfin de la montagne (ce qui est donc ici la finalité du chapitre).

 

Mais on peut aussi accorder un chapitre entier à un seul évènement qui s’est déroulé dans cette montagne, si c’est un évènement qui est de taille. Et à la fin du chapitre, le héros n’est pas encore sorti de la montagne, mais est arrivé au bout de l’évènement.

 

« Un changement soudain dans la longueur des chapitres peut créer de la tension supplémentaire »

 

L’auteur peut aussi utiliser l’organisation des chapitres pour intensifier la tension. Un chapitre brusquement plus long que les autres peut signifier que l’action y est plus importante, ou plus intense. Ou encore se concentrer sur une seule scène ou un seul évènement suggère au lecteur que c’est un évènement majeur qui tient une place importante dans l’histoire. 



Posté le 07 Janvier 2016

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves