Ecrire de la non-fiction
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

 

J’ai commencé par écrire de la non-fiction avant de m’essayer à la fiction. Par non-fiction je veux parler de guides pratiques, des livres du genre « comment faire », etc. J’ai écrit pas mal d’ouvrages dans la catégorie « non-fiction » surtout sur les sujets comme le marketing et le développement personnel.

 

 

Après avoir écrit mon premier roman « fiction » (dont le titre est « Opération Substitution »), j’ai pu constaté que l’écriture de la fiction procure un plaisir particulier : concevoir les personnages, l’intrigue, les rebondissements, … On se retrouve plongé dans le monde imaginaire qu’on a créé, à vibrer avec les personnages.

 

Cela ne veut pas dire que l’écriture de la non-fiction ne procure pas de plaisir. J’ai aussi remarqué qu’écrire sur un sujet qui vous passionne est vraiment jouissif et vous pousse encore à approfondir le sujet.

 

Il est aussi plus facile (à mon avis) de « planifier » l’écriture dans la non-fiction : juste lister les points dont on va parler, noter qu’est-ce qu’on va bien appuyer, délivrer le maximum d’informations utiles pour le lecture, anticiper les questions que le lecteur pourrait se poser. Bref, informer le lecteur et lui donner de nouvelles connaissances sur le sujet.

 

Dans la fiction, le but est de divertir, surprendre, jouer avec les émotions du lecteur, ce qui – bien sûr – n’est pas à faire dans la non-fiction ! Au plus vous pouvez juste ajouter une dose d’humour (à moins bien sûr que vous écrivez un livre de blagues).

 

« Ce que la fiction peut utiliser de la non-fiction »

 

Ce qui est intéressant, c’est qu’on peut aussi « enseigner » en quelque sorte avec la fiction : par exemple dans un roman historique, on peut améliorer les connaissances du lecteur sur des faits historiques réels. Bien sûr, ce n’est peut-être pas l’objectif ultime d’un roman, mais il est intéressant de constater ici que la fiction peut « emprunter » à la non-fiction.

 

« La non-fiction s’écrit plus vite »

 

C’est toujours d’après mon expérience personnelle : peut-être que cela vient aussi de mes plusieurs années passées à écrire de la non-fiction, mais il me semble qu’écrire de la fiction demande plus de temps.

 

Bien sûr, il y a sûrement des auteurs qui arrivent à « boucler » un roman en quelques mois, mais je pense que la fiction demande toujours plus de temps si on veut vraiment donner le meilleur d’une histoire

 

« Devez-vous écrire de la non-fiction ? »

 

Si cela vous attire, allez-y. Si vous voulez tenter l’expérience, il n’y a pas de mal. Beaucoup d’auteurs célèbres écrivent seulement de la non-fiction et il y a aussi énormément de best-sellers dans la catégorie.

 

« Prenez un sujet que vous connaissez bien et délivrez des informations que la majorité des lecteurs ne savent pas »

 

Des romanciers célèbres ont par exemple écrit des livres du genre « comment écrire un roman » pour partager leurs connaissances et expériences. Si vous avez des choses à raconter et à partager sur un sujet, des choses qui ont de la valeur auprès d’une audience, vous avez toujours des chances de réussir dans la non-fiction.

 

Il y a bien sûr des sujets « populaires » qui touchent énormément de monde et qu’on exploite depuis des décennies : comme la santé, les finances, les relations, le sexe, … Si vous pouvez apporter quelque chose de vraiment nouveau dans ces domaines, cela peut être très intéressant.

 

Sinon, un sujet qui touche moins de monde n’est pas à exclure. Etudiez votre audience. Bien s’établir dans un « petit » niche est bien plus préférable que de s’attaquer à un gros marché où il y a énormément de concurrence.

 

Pour conclure, se lancer ou non dans la non-fiction est toujours une question de feeling. Rien ne vous empêche si vous voulez tenter le coup. Il n’y a pas de mal aussi à n’écrire que de la fiction. L’important c’est d’être bien certain sur ce que vous voulez faire, et non juste céder aux chants des sirènes.

Voici une page de livres non-fiction pour le Kindle :
facebook.com/deslivrespourvous



Posté le 13 Avril 2016

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves