Ecrire un roman - comment débuter le roman
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« Vous pouvez « lâcher » le lecteur au beau milieu de l’action »

 

Vous pouvez débuter le livre avec un évènement ou une situation qui est déjà bien avancée (toutefois, il faut cependant faire attention pour que cela ne soit pas trop compliqué à comprendre pour le lecteur). En quelque sorte, le lecteur prend le train en route, et il doit pouvoir facilement trouver ce qui s’est passé et pourquoi on en est arrivé là.

 

Avec cette façon de faire, il est important d’avoir un enjeu important pour le héros ou les personnages afin d’instaurer la tension chez le lecteur. Captiver son intérêt pour qu’il désire connaître la suite.

 

 

« La première scène du livre peut ne pas encore concerner le conflit principal du livre »

 

Bien sûr, on peut déjà aussi « entamer » immédiatement avec ce conflit principal, mais ce n’est en rien obligatoire. Vous pourriez même – en faisant cela – « surcharger » un peu la première scène ou le premier chapitre puisque vous introduisez à la fois le conflit, le héros et peut-être aussi quelques personnages. Cela risque de faire un peu trop pour que le lecteur sache où donner de la tête.

 

C’est pourquoi vous pouvez toujours entamer le conflit principal plus tard (pas trop tardivement aussi) et seulement introduire le héros ou quelques personnages au tout début.

 

« Faites très attention si vous débutez le livre avec du dialogue »

 

Le mieux, c’est de ne pas le faire du tout. La raison est que cela risque d’être vraiment difficile à comprendre pour le lecteur. Mettez-vous à sa place : vous entendez 2 inconnus qui discutent et vous n’avez aucune idée de quoi ils parlent.

 

Le lecteur ne connait pas encore les personnages, ni le contexte de l’histoire. Il risque de ne vraiment pas accrocher à la discussion dans le dialogue. Toutefois, pour les auteurs expérimentés, débuter avec un dialogue peut se faire, si on fait que le dialogue délivre aussi les éléments qui aident à comprendre le contexte. L’auteur peut aussi alterner le dialogue et la narration pour l’introduction de l’histoire.



Posté le 30 Décembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves