Ecrire un roman : le catalyseur
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« De grands bouleversements entraînent l’action »

 

Nous avons parlé dans un précédent article du « catalyseur », ou encore l’évènement déclencheur : dans certains cas, on peut l’appeler aussi le « premier désastre », un évènement qui – on peut dire – est la source, ou le point de départ de toute l’histoire racontée par le livre.

 

Pour faire agir un héros ou un personnage, il est important que les bouleversements qui détériorent une situation initiale plutôt confortable soient vraiment de taille. Si ces changements sont mineurs ou que les personnages peuvent les négliger, on ne peut pas naturellement faire agir les personnages, et il y a un souci de cohérence pour l’auteur.

 

Prenons toujours notre exemple favori, Harry Potter : pour toute la série, on peut dire que le catalyseur est l’assassinat des parents du jeune sorcier par le sorcier maléfique Lord Voldemort. Le lecteur n’est pas vraiment mis au courant de cet évènement dans les premiers chapitres, mais cet évènement est bel et bien le catalyseur. C’est ce qui a donné naissance à toutes les aventures de l’apprenti sorcier.

 

L’évènement est de taille, puisque c’est la mort des parents du jeune Harry. Mais surtout que l’assassin projetait aussi de tuer Harry, qui était encore un bébé. Mais Harry, non seulement a pu survivre, mais en même temps le sort s’est retourné contre l’assassin, qui a aussi survécu, mais qui a été réduit à l’impuissance. A partir de là, Lord Voldemort n’a eu de cesse de chercher à retrouver toute sa puissance et à finir ce qu’il a commencé il y a des années.

 

 

« Les circonstances peuvent diriger l’histoire entière »

 

Une histoire ne naît pas toujours forcément de conflits entre les personnes. Les circonstances (évènements, lieux, époque, …) peuvent aussi être les « bases » d’une bonne histoire.

 

Par exemple : une éruption volcanique où le héros et les personnages cherchent à survivre en fuyant l’endroit. Ou encore une histoire basée sur un évènement engendré par la deuxième guerre mondiale. Les histoires tirées des circonstances suffisamment dramatiques sont aussi très intéressantes.



Posté le 15 Janvier 2016

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves