Maturation et adversité en ce qui concerne le héros d'un roman
Fermer cette fenêtre

Recevez vos cadeaux de bienvenue dans votre boîte e-mail :

Remplissez juste le formulaire suivant pour recevoir
GRATUITEMENT ces cadeaux:

Votre prénom
Votre e-mail*

 

Accueil Romans déjà publiés Contacter l'auteur du blog Cadeaux à télécharger

 

« Faites à ce que le héros (ou le personnage principal) apprenne quelque chose au cours de l’histoire »

 

Ce que sait le héros au début de l’histoire à propos de lui-même, de ses amis, des personnes qu’il connait, ou même de ses ennemis, bref de la vie, ne doit pas être le même que ce qu’il saura à la fin de l’histoire.

 

Parfois, cela peut être même un changement radical de direction, un virage à 180 degrés. Le héros ne doit plus voir les choses de la même façon. Son point de vue est plus mature, moins catégorique, plus nuancé aussi.

 

Bien sûr, les autres personnages de l’histoire (même les antagonistes, « les méchants ») peuvent aussi faire la même expérience, même si le livre doit se concentrer plus sur la transformation du héros ou des personnages principaux.

 

 

« Bien définir l’adversité pour le personnage principal »

 

La transformation du héros à la fin de l’histoire risque de ne pas être crédible ou intéressant s’il ne rencontre pas une forte adversité le poussant impitoyablement dans ce sens.

 

Prenons encore une fois par exemple le héros de J.K. Rowling, Harry Potter. Dans le dernier volet de la série, le jeune Harry a dû même passer par la mort pour avoir une chance de mettre un terme à la menace du puissant sorcier maléfique. Harry Potter a appris à faire face à la peur ultime : la peur de la mort elle-même. La mort qui est le symbole de l’adversité ultime, surtout pour un jeune homme.

 

Ce qui nous amène au point qui stipule que l’auteur ne doit « ménager » en aucun cas ses personnages, surtout le héros. Il est important, même avant l’écriture du premier chapitre, de définir quelles sont les épreuves qu’on réserve pour ses personnages.

 

Si une épreuve ne semble pas être un défi de taille, un vrai challenge à relever, il faut revoir et retravailler le tout (les évènements, les circonstances, les actions des personnages, …) pour que le lecteur se demande vraiment : « pourra-t-il y arriver ? ».

  



Posté le 22 Septembre 2015

 


Vous avez aimé cet article ?

Remplissez juste le formulaire suivant pour être immédiatement prévenu de la publication de nouveaux articles sur ce blog :

Votre prénom
Votre e-mail

 

 

Partagez cet article sur Facebook :



Retweetez cet article :



Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 

Votre avis sur cet article ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Vous avez une expérience à raconter ? Votre commentaire est apprécié !

Soyez le premier à commenter cet article !


Déposez votre commentaire !

Votre prénom (ou pseudo)


Votre e-mail (facultatif, ne sera pas publié)


Votre commentaire :



Confirmez que vous etes bien un humain
Recopiez le code ci-dessus


 

 

 


Ryan Thomas Davidson, l'auteur du blog
Qui est-il ?




Téléchargez vos CADEAUX DE BIENVENU (livres, vidéos, ...) en remplissant juste le formulaire suivant :

Votre prénom


Votre e-mail


 

Aimez la page Facebook de ce site :

 

Suivez Ecrivain-En-Herbe sur Twitter :

 



Derniers posts

Est-ce que les gouts et les préférences des lecteurs changent avec le temps ?

Les critiques de livres sur Internet

Comment créer une base de fervents lecteurs

Comment réagir aux critiques sur Amazon Kindle

9 astuces pour améliorer vos ventes sur Amazon Kindle

Ecrivains : ne vous mettez jamais la pression (dans le but de réussir)

un cours de marketing pour les auteurs

Comment percer quand on est encore un auteur inconnu

Ecrire de la non-fiction : intéressant ou pas ?

Coup de gueule contre Amazon et KDP Select

Voir tous les posts

Page d'accueil du blog

 


2015, tous droits reserves